petit logo
bande sous menu

Coalition des acteurs jeunesse

 

Notre mission

 

La Coalition des acteurs jeunesse est l’instance représentative de l’ensemble des concertations jeunesse du territoire.

Sa mission est de mobiliser les différents acteurs jeunesse de la MRC de Deux-Montagnes et du sud de la MRC de Mirabel au moyen de la concertation et de l’action intersectorielle et de soutenir l’actualisation des priorités jeunesse du territoire.

Vision

Agir en cohérence pour le développement optimal des jeunes dans une dynamique collaborative de travail.

 

Membres

Les membres sont l’ensemble des concertations jeunesse (0-25 ans) du territoire du Réseau local de services de santé et de services sociaux de Deux-Montagnes et du sud de Mirabel.

 

Rôle des membres

  • Promouvoir et adhérer à la vision de la Coalition des acteurs jeunesse;
  • S’engager activement dans la démarche du plan d’action jeunesse;
  • Actualiser le plan d’action jeunesse.

 

Comité de suivi

Composition :

  • 1 représentant nommé par chacune des concertations jeunesse
    (dont au moins 2 issus d’organismes communautaires)
  • 3 représentants des institutions publiques jeunesse du territoire :
    • 1 représentant de la mission CLSC du CISSS des Laurentides
    • 1 représentant de la mission Centre jeunesse du CISSS des Laurentides
    • 1 représentant de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles

 

Rôle :

  • Soutenir l’élaboration de la mise en œuvre d’un plan d’action jeunesse pour le territoire;
  • Coordonner les travaux de manière à agir en cohérence;
  • Communiquer de façon efficace et transparente avec les membres;
  • Mobiliser les concertations jeunesse autour d’une démarche commune tournée vers l’action;
  • Approuver les projets et attribuer les budgets selon les critères établis.

 

Historique

 

Septembre 1994

La création de la Coalition des acteurs jeunesse (Coalition) s’inscrit dans la suite de travaux du Consortium jeunesse qui a tenu sa 1re réunion de travail en septembre 1994. Le Consortium jeunesse avait le mandat d’assurer l’implantation du Plan régional d’organisation des services à la jeunesse (PROS jeunesse) Le Consortium est ainsi officiellement constitué 26 septembre 1996, après près de deux ans de travail préparatoire, et un 1er comité exécutif est élu. Il disposait alors d’un budget de près de 780 000 $!

Février 1997

Le 20 février 1997, un document décrivant la structure du Consortium incluant les cellules 0-6 ans, 6-12 ans et 12-18 ans (devenue 12-25 ans en mars 2005), leur composition et leur mandat ainsi que leurs liens avec le Consortium sont présentés lors d’une assemblée du Consortium. On convient à ce moment qu’un porte-parole par cellule sera nommé pour faire le pont entre la cellule et le Consortium, via le comité exécutif.

Décembre 1999

La Régie régionale de la Santé et des Services sociaux décide d’apporter des correctifs importants à ce mode de fonctionnement, notamment pour des questions d’imputabilité et de sous-financement des organismes communautaires et des organismes du réseau de la santé et des services des sociaux. Au printemps 2000, une transition doit donc s’effectuer entre le Consortium jeunesse et une nouvelle structure de concertation qui deviendra la Coalition des acteurs jeunesse (Coalition). Un budget d’action intersectorielle jeunesse de 30 000 $ est dès lors attribué au CLSC qui poursuit le financement de projets en partenariats. Les cellules sont maintenues et continuent à identifier leurs priorités et à présenter des projets en partenariat à l’exécutif de la Coalition.

La Coalition, réunissant l’ensemble des organismes jeunesse, prend donc la relève des activités du Consortium et réunit 4 fois par année les organismes siégeant aux cellules et tous les acteurs jeunesse intéressés afin d’échanger sur des préoccupations communes. Au fil des ans et de la multiplication des instances de concertation, un essoufflement s’est fait sentir et, en juin 2003, la CAJ réduit le nombre des rencontres et ne convoque finalement qu’une rencontre à l’occasion. L’exécutif de la Coalition continue cependant à siéger pour convenir de la distribution du budget d’action intersectorielle jeunesse.

Depuis, trois nouvelles instances de concertation jeunesse se sont développées: le comité d’action locale Avenir d’enfants créé en 2008, fusionné à la cellule 0-6 ans en 2013 et  devenu le Regroupement Tandem 0-6 ans, le Regroupement Québec en forme Deux-Montagnes mis sur pied en 2008 et finalement Persévérons ensemble, incorporé en 2012.